mardi 28 avril 2015

Entreprise & Environnement : La Machine à Café

Que font nos entreprises pour l'environnement ?

Voici ma question pour vous. Vous avez 4 heures... -- haha !

Plus sérieusement, je pense que nos entreprises ont un rôle à jouer dans la sensibilisation à l’environnement.

Je parle à la fois de montrer l’exemple, mais également d’inciter chaque salarié à faire des petits gestes au quotidien… De cette manière, l’entreprise à la main pour agir sur du global (surtout s’il s’agit d’une grosse boîte), et à la fois sur du local (selon le lieu d’implantation du/des sites) tout en glissant dans la tête de chacun de ses petits maillons de la chaine qu’il serait bon de réfléchir à la manière de consommer… (le papier, l’énergie, les déchets, les crayons, etc etc…)

Ouais, je rêve, je suis même carrément utopique là !!

Mais je reste persuadée qu’il existe des entreprises avec des valeurs…

 

Bref, tout ceci pour vous dire que j’ai mené un petit lot de réflexions sur mon entreprise, qui vous rappellerons peut être quelque chose, qui-sait ?!

 

Le cas de la machine à café.

On a un truc super dans notre machine à café. Il y a un détecteur de tasse. Si vous mettez une tasse dans la machine, elle ne vous pondra pas de gobelet en plastique. Mâââgiiiiee !!

Alors bêtement, on se dit que les gens vont utiliser leur propre tasse pour boire leur (relativement) bon café ! Au moins les permanents, ceux qui sont là tout le temps…

QUE NENNI !! L'utilisateur lambda de la machine à café aime quand c'est simple, rapide et efficace. Vous vous souvenez quand je vous disais qu'on avait fait de nous des petits moutons stressés et pressés ?

Cas d'étude : Roger boit du café 

9h00 Roger arrive le matin. Tête dans le pâté, il lui faut un café pour démarrer : + 1 gobelet

10h30 pause café : + 1 gobelet

13h00, le café après mangé, c'est sacré ! + 1 gobelet

16h00 : une pause s'impose... + 1 gobelet

Total / jour = 4 gobelets 

Total / semaine = 20 gobelets

Total / an (- les vacances) =  900 gobelets

Total pour une entreprise de 300 personnes =  270 000 gobelets

Si on fait le même calcul avec un équivalent pétrole : 1 gobelet = 3,2 g de pétrole (Source)

Roger consomme à lui seul : 2,9 kg de pétrole /an

Et son entreprise : 864 kg / an

Pff, même pas une tonne, trop naz les gars quoi ! Et vous, vous êtes combien dans votre entreprise ?

Machine-a-cafe-di-day

Est ce que vous me croyez si je vous dit qu’à mon boulot, il y a une personne qui consomme, avec chacun des cafés de la journée, un verre d’eau, pris dans un gobelet en plastique ? (oui, son total passe à 1 800 gobelets / an soit 5,7 kg de pétrole, juste pour des contenants…)

 

Elle est pas belle la vie ?

Bon, mais alors… pourquoi Roger ne prend-il pas de tasse au lieu de prendre un gobelet ?

PARCE QUEEEUH : a priori, pour lui ça revient au même et son entreprise n’en semble pas être perturbée.

PIRE, s'il prenait sa tasse, il lui faudrait la laver ! ARGH DAMNED trop dur la vie !

D’ailleurs, vous croyez que c’est pire de laver une tasse ou utiliser un gobelet en plastique ?

ET SI le prix des cafés SANS gobelet baissait (ou, plus probable, faire grimper celui des cafés AVEC gobelets), peut-être que les utilisateurs reverraient leur position (le fric, y'a que ça de vrai…).

Qu’en pensez-vous ?

Bon et puis, qu’est ce qu’on fait pour les machines sans l’option “pas de gobelet” ? Vous le prenez comment votre café, vous ? Moi je suis au thé…

Prochain épisode … Le vrai-faux ami, le gobelet en carton ou alors, le cas des touillettes ?!

dimanche 26 avril 2015

Sortie Nature ✿ 01 : Chouette alors !

Je suis un poil en retard pour vous en parler, mais que voulez-vous il faut bien démarrer par quelque part...

Le samedi 4 avril, c'était la 11ème nuit de la chouette !

11

Nous sommes donc allé à la rencontre de l'association La Luciole Vairoise en Seine et Marne... Nous avons commencé la soirée par une petite partie théorique sur les chouettes...

 

Chouette, un hiboux !

Souvent confondues, il s'agit pourtant bien de deux espèces différentes. La grosse différence : les aigrettes portées par les hiboux. Il ne s'agit pas non plus des oreilles, mais simplement de plumes. A part ça, ben oui, ça se ressemble...

chouette-hulotte-31grand-duc-deurope1

Chouette Hulotte VS Hiboux Grand-Duc

 

Pelote à détricoter

Comme je me suis sentie nouille quand le mec de l'asso nous a présenté les pelotes de réjections...

Vous n'avez jamais vu ça à l'école ? heu... bah non je crois pas...

pelotePelote de rejection

Pelote de réjection entière et dépiautée

Bon alors si comme moi, vous débarquez, sachez que la chouette engloutie littéralement sa proie lorsqu'elle la mange. Et c’est son système digestif qui se charge du tri. Bouts de viande : bon, plume : pas bon, cervelle de moineau : bon, petits os : pas bon , etc...

Et donc au final, une fois le "tri" fini, la chouette recrache tout ce qui n'était "pas bon" sous forme d'une "pelote" contenant pèle mêle les restes ! Et c’est là que commence le jeu d’archéologie, parce qu'on peut la dépiauter (c’est tout sec), retrouver les petits os et deviner ce qu'elle à bouloté ! Fun, non ?!

Encore plus fun, une chouette ira cracher ses pelotes toujours au même endroit, du coup, pour les ornithologues, c'est facile de savoir sur une période donnée, le régime alimentaire de notre nouvelle amie à plume !

 

Ouhouuuuh

Le "ouhouuh" qu'on entend souvent correspond en fait uniquement au cris du mâle Chouette Hulotte qui appelle sa bien aimée...

La femelle ne fait pas vraiment le même cri, mais… c'est relativement indescriptible :)

J'ai trouvé une vidéo où vous pourrez faire la différence, clilclic !

Quant aux autres chouettes, c'est encore une autre affaire ! (Vous pouvez écoutez les cris de chouette et hiboux sur le site de la nuit de la chouette ici.

la-chouette-effraie

Chouette Effraie

Bon, pis pour être franche, nous n'avons pas pu bien entendre les chouettes ce soir là. D'une part parce que c'était un peu tard dans l'année. La période de reproduction est plutôt en mars, donc on était sur la fin. ET AUSSI parce qu'une maman a eu l’idée de ramener son fils de 10 ans et tous ses copains qui fêtaient son anniversaire. Et croyez moi, une bande de ptits gars dans la forêt le soir, a clairement autre chose en tête que de se tenir à carreau bouche cousu à essayer d'écouter les chouettes... Sourire

Du coup, le "chahutage" ambiant n'a pas été très propice à l'écoute de ces oiseaux !

Tant pis, c'est le jeu ma pauv' Lucette ! Je serais quand mêm rentré chez moi un peu moins bêtes ce jour là !

Et qui, sais, peut être qu’à la prochaine sortie en forêt, on pourras les écouter, et peut être même les reconnaitre !

jeudi 16 avril 2015

Les présentations

Me voilà, Tatie Georgie au rapport, je viens vous raconter comment nous vivons notre vie avec Tonton Nono depuis quelques temps, et comment nous l’envisageons dès à présent.


Il n’y a pas de but précis à cela. Un simple retour d'expérience comme dirait l'autre et surtout un échange avec vous les loulous !

Il était grand temps de nous sortir les doigts du popotin et d’agir comme notre conscience nous le chuchotait depuis un moment. On a finalement arrêté de se voiler la face et se cacher derrière de la fainéantise, ou des blabla à 2 balles.


Pour ma part, pendant longtemps, je me suis dit que c’était quand même abusé qu’on nous dise de faire attention à l’eau, nos déchets, le bio et patati et patata. Oui, c'est important mais on est arrivé à un point où on a presque l’impression que si on allume le chauffage en hiver, c’est toute une tribu d’ours polaire qui va disparaître dans l’heure. Quelle outrageuse façon de culpabiliser le particulier alors que le vrai responsable, c’est l’industriel !

Hein ? Pas vrai ? Non ?! ... Facile les beaux principes pour sa cacher derrière et ne rien faire, oui ! heu...

Bon, j’ai fini par me dire que c’était pas l’industriel qui allait changer. Ha bah non, pourquoi se priver de fric quand on peut nager dedans à coup de lobbing, grippes, et autres sournoiseries faites pour nous faire acheter, nous les particuliers, nous les consommateurs, nous tous, que les industriels iraient pomper jusqu’à la moelle pour avoir 1 $ par tête.


J’ai relu, il n’y a pas si longtemps, une petite citation de Coluche qui disait  “Quand on pense qu'il suffirait que les gens n'achètent plus de saloperies pour que ça ne se vende pas!“

Et je crois que c’est vrai.

On nous a transformé en petits moutons stressés, consommateurs pressés. On nous a appris que consommer mal et à outrance c’était plus facile et moins cher. Qu’il fallait manger de la viande deux fois par jour, 5 fruits et légumes, du makdo, des plats surgelés, des plats tout prêt, du pas trop salé, pas trop sucré, des conserves pleine de nature, des trucs rapides, tout préparés, pré-mâchés, pré-digérés (bientôt en vente) … Tout ça pour nous, petits moutons pressés et stressés.

Ça + quelques campagnes de publicités rassurantes… et le tour est joué !

♫ “Regardez comme manger bio, c'est cher !Regardez comme les vêtements de achéhèm sont pas chers ! Regardez comme c'est long d’aller à la ferme, alors que commander au drive c’est rapido…Vous n'avez pas le temps, vous êtes pressés! Et stressés ! Bêêêê” ♪

Ha oui, ouf, je suis rassurée, je consomme mal, mais je vois bien que je ne peux pas faire autrement, je n’ai pas l’argent, je n’ai pas le temps, alors...

Alors forcément, se poser des questions, ça fait peur. Le changement, ça fait peur (surtout quand on est français).
Se demander comment est produite la viande qu’on mange, pourquoi il y a tant d’emballages juste pour un gâteau, et puis comment sont payés les ouvriers qui produisent les fringues achéhème et tous les autres, dans quelles conditions ils travaillent, comment sont considérés les agriculteurs et comment ils sont tenus par les semences (si j’ose dire)...?


Et je dois avouer qu’à partir du moment où on commence à se poser ces questions là, on ne regarde plus jamais rien pareil. Je suis écœurée.
D’avoir été manipulée, pourrite du cerveau, de constater comme on nous ment, on nous emberlifiquotte, de voir les autres dans cette spirale consommatrice, de voir ce qui est jeté, gâché, ignoré, rejeté, souillé, abîmé, éliminé, empoisonné....[complétez la liste]

Tout ça pour quoi ?
Payer les petits slips en soie de M. Monsento et tous ses copains !

Oh, super ! Je vais peut être envisager ma consommation autrement, non ?

On ne change pas du tout au tout pour autant. On n’a pas moins peur pour autant non plus. Et chaque jour est un défi, parce que oui, ce n’est pas facile. Il faut réfléchir beaucoup...  comment mettre en œuvre un autre style de vie pour être plus serein, plus en accord avec ses principes.

Et puis aussi, encaisser les regards ronds des proches, les ricanements des collègues, les sous-entendus, remarques, critiques, moqueries et j’en passe… On se sent parfois très seul finalement.

Et c’est donc Tatie Georgie qui vous racontera tout ça. Au travers de petits DIY, de petites histoires, test divers et variés… Réussites et catastrophes…
 
Copyright (c) 2010 Tatie Georgie. Design by WPThemes Expert
Themes By Buy My Themes And Cheap Conveyancing.