dimanche 12 juillet 2015

Recette Végé : Crêpe partyyyyy !

C’est l’une des première recette gourmande végé que j’ai testé, et dont j’ai (et beaucoup d’autres) été très satisfaite !! LES CREPES !

crepe01

Avant de comprendre qu’on pouvait tout remplacer, je bugguais un peu dans ma tête. Mais comment on fait de la pâtisserie sans les œufs, le beurre, le lait… la base quoi ?

Heureusement, de gentilles bloggeuses ont pensé à nous, les ignorants du végétalisme !! Et nous explique tout !

C’est ainsi qu’AntigoneXX1 nous livre sa recette de crêpe, et en bonus de quoi tartiner dessus des trucs vraiment “c’est le maaal” ultra gourmands !

- 200g de farine

- 50 g de fécule (moi j’ai utilisé de l’arrow-root, parce qu’au début je n’ai trouvé que ça)

- 60 g de purée d’amande blanche (ou tout autre oléagineux)

- 10 g de sucre (même 20-25 g)

- 550 ml de lait d’amande (ou tout autre lait végétal)

- et puis pourquoi pas un peu de vanille ?

Le reste se débrouille comme une pate à crêpe classique : on mélange les bidules secs, on ajoute le gras et le lait et on laisse reposer 1h dans un coin. Et puis ont fait sauter une louchée dans une poêle bien chaude, graissée à l’huile de noix de coco (un délice) ou tout autre huile végétale !

Pour ma première, j’ai fait ça sur une crêpes party pour avoir des petits modèles à déguster entre amis !

crepe02

Ces crêpes ont fait un ravage !! Moi-même un peu sceptique, j’ai été conquise ! Le petit gout d’amande est juste génial !

Pour l’occasion, j’ai découverts qu’il existait des pâtes à tartiner choco-noisette “végan”, au lait végétal, sans huile de palme et tout le bazar, et que c’est une tuerie ! Peut être même meilleur que le Moutella ! Je n’ai malheureusement pas eu le temps de tester les recettes de pâtes à tartiner maison… mais au prochain coup, c’est certaine que je le tenterais !

vendredi 10 juillet 2015

Un mois végétal ✼ 1

Haa que c’est compliqué parfois d’écrire des articles ! On s’éparpille, on en dit trop, pas assez, on veut tout dire et en même temps garder un peu de suspense !

Mais qu’est ce qu’elle raconte celle-là ? Tatie Georgie perd la tête ?

Non, non, pas du tout ! Je cherche mes mots !! Voilà tout !!

Je souhaiterais vous expliquer comment j’en suis arriver là ce jour. Comment j’en suis arrivée à faire un test alimentaire : 1 mois végétal. Autrement dit, ce mois-ci, je m’essaye au végétalisme. Pas végétarime, non, ce mois-ci j’ai eu envie de mettre de côté tous les produits d’origine animale.

vegetables-344422_1280

Pourquoi un mois végétal ?

Tout a commencé début juin, quand je suis partie consulter un auriculothérapeute et un ostéo pour des migraines, et de fil en aiguille, mes problèmes de peau… et bref, je vais pas étaler ma vie ici (bien que…). On m’a suggéré de réduire les produits d’origine animale. Plus du tout le soir, et limiter les produits laitiers à 1 tous les 3 jours. Ceci aurait pour objectif de désencrasser mon foie ainsi que mes reins. Réduire l’acidité de mon corps… bref, le but ici n’étant pas de vous convaincre sur quoi que ce soit, mais plutôt de partager mes expériences !

 

Plus de fromage alors ?

Lorsque l’ostéo m’a dit ça, je me suis vraiment demandée comment j’allais faire.

Pas de fromage ? Pas de yaourt ? Gloup, mais comment on fait pour vivre sans ça ?

milk-chocolate-271176_1280

Faut dire, que dès le petit déj, j’avais pour habitude d’étaler généreusement du fromage frais sur mon pain, idem au gouter, manger des yaourts à la fin des repas, bref… Quand j’étais gamine, je croquais dans le fromage de chèvre à pleine dents, comme on croquerait dans une pomme… c’est pour vous dire !

Et puis, petit à petit, je me suis habituée à cette idée, et bizarrement, mes kirii ont commencé à me dégouter. Etrangeté que le corps humain et la cervelle…

J’ai donc commencé à chercher des recettes végan pour nos soupés. Et comme le midi, je ne mange que les restes de la veille, j’ai réduit de manière drastique ma consommation en viande. On n’en mangeait déjà pas beaucoup (pas très envie de manger du tissus aux hormones, ou d’enfriquer des multinationales). Et personnellement, je n’ai jamais pu manger de la viande saignante. Alors bon…

 

Foutue pour foutue, je me suis dit “pourquoi pas?”

Pourquoi ne pas tester, voir si un régime végétalien ne conviendrait pas mieux à mon corps, mes organes, ma peau…? A force de trainer sur les blogs végé, ventant les mérites de ce régime alimentaire, je n’avais pas grand chose à perdre à essayer !

radishes-766105_1280

Plein de nouvelles recettes !

Et je suis très contente de m’être lancée dans cette aventure ! Côté santé, je ne pourrais rien vous dire pour le moment, mais par contre, ma soif de curiosité est assouvie !!!

Des petits plats végé, aux crêpes, en passant par la brioche, je me suis mise en tête de tout tester !

Il faut simplement remplacer les quelques ingrédients de bases type œufs, beurre, lait, par leurs équivalents végé (fécule, purée d’amande, lait végétal par exemple).

Nous découvrons de nouvelles saveurs, une autre façon de cuisiner, et c’est très exaltant au quotidien ! Rien que pour ça, je vous conseille de farfouiller sur les blogs végé pour dénicher de folles recettes ! (Cf. colonne de droite, le “pré d’à côté”)

Plat

Mon doux mari d’amour m’a même emmené dans un resto végan pour mon anniversaire ! La classe hein ? On s’est bien marré en tout cas !

Je m’en doutais déjà, mais le soja, c’est clairement pas pour nous ! Quitter des plats tout prêt pour d’autres, non merci ! Je n’ai même envie de savoir comment sont fait des “steaks” de soja, et autre jambon ou knaki végétales ! beurk !

 

Tout se blabla pourquoi déjà ?

Ha oui, tout ça pour annoncer l’arriver de ma sélection de recettes végé testées & approuvées !

Et aussi pour vous dire que ben ça va. Rire Je survie plutôt bien ! Je me dis que quitte à bouffer de la merde, je préfère encore être végétalienne ! ^^

Je vous dit à très bientôt mes poussinous, avec le plein de gourmandises de fôôliiiiies !

framboise

mardi 23 juin 2015

Hé Oh mon Déo !

Bon, voilà, ça y est, je suis décidée à vous en parler. Après les premiers coups de chaud, je viens vous parler de la vie de mes aisselles ! (cool hm?!)

http://www.epilationmaillot.ch/epilation-maillot/epilation-aisselle.jpg

La quête du déo naturel-pas-cher-que-je-sais-ce-qu’il-y-a-dedans-facile-à-faire

 

Cela fait un long moment que je cherchais un plan B pour mes aisselles. Il me semble que lorsque qu’on se rase nos poilous, la peau, alors un peu à vif, est d’avantage perméable à … bah à toute la merde qu’on va aller lui tartiner dessus !

Je voulais donc quelque chose d’un peu plus naturel pour moi, et aussi pour mes poubelles, mon port-monnaies, bref, le St Graal des aisselles qui chmoutent !

J’ai commencé par des déo industriels soit disant, bio, machin, bon bref passons…

 

Et j’ai commandé une pierre d’alun

Pierre Alun Polie 100% naturelle Aroma-Zone

C’est naturel, c’est simple blablabla. Voici mes conclusions personnelles sur le sujet :

1. Je ne suis toujours pas convaincue par la méthode d’extraction / d’affinage (ça se dit ?)

2. L’alun, ne contient, certes,  pas de chlorate d’aluminium, les méchants cancérigènes contenus dans les déo anti-transpirant, mais des sulfates d’aluminium. A priori, sans danger avéré, mais bon, quand on cherche un peu, la vraie réponse c’est qu’on ne sait pas trop…

3. Indéniablement, ça ne fonctionne pas assez bien pour moi. Sans qu’il fasse très chaud, il suffisait que je me bouge un peu pour que pue… sympa, oui, je sais !

 

Me revoilou donc à la case départ

J’avais lu dans ma bible des huiles essentielles que l’huile essentielle de Palmarosa faisait un très bon déo. Régulateur de la transpiration naturel idéal !

http://3.imimg.com/data3/QV/EO/MY-4233799/palmarosa-oil-250x250.jpg

Une goutte sur le doigt, étaler sous l’aisselle, et c’est roule ma poule pour la journée.

Le résultat est plutôt concluant mais (oui, il y a toujours un mais…), franchement, verser une goutte sur le doigt, se dépêcher de la mettre sous le bras, le tout sans que ça dégouline de partout… bon, mission pas très possible.

 

Le Saint Graal Palmarosa

J’ai donc investi dans un flacon avec une bille type roll-on. Mais j’avais peur d’en mettre beaucoup trop du coup.Flacon roll-on 15 ml en verre violet et bille acier Aroma-Zone

En fouinant un peu sur le net, j’ai vu qu’on pouvait diluer cette huile dans une huile végétale. J’ai utilisé de l’huile de calendula, avec une proportion de 50 %.

Calendula Flower Extract

Résultat : TOP DELIRE !

Mais (je vous ai dit qu’il y avait toujours un mais) comme c’est un peu huileux n’est ce pas, j’applique mon déo bien avant d’enfiler un t-shirt, pour que ça “sèche” un peu. Simple question d’organisation.

Et le crash-test des grosses chaleurs est validé ! Youpi !

 

L’importance des vêtements

Un petit aparté sur le détail qui tue. J’ai remarqué qu’indépendamment du déo utilisé, la matière du vêtement porté à toute son importance. En effet, les fibres synthétiques doivent retenir la transpiration, ou je ne sais quoi, et ça chmoute avant la fin de la matinée, même en restant à ne rien faire.

FotoliaComp_66462748_BVo9CRRUJSXvqVLo9Z52yYz6rwozsoSu_W95

Il y a des fringues que j’ai mis aux oubliettes… Tant pis pour elles, elles n’avaient qu’à être plus naturelles !!

 

Et côté prix ?

Ouullaaa la ruine, au moins !

1 flacon de palmarosa = 3 €

1 flacon de calendula = 1.50 €

1 roll-on = 1.25 €

Total = 5,75 €

Et je pense qu’avec tout ça, y’en a pour deux ans de déo…

 

PS : ha oui, et en +, ça sent vachement bon !

dimanche 24 mai 2015

Sortie Nature ✿ 02 : Initiation à la Botanique

C'est avec l'association R.E.N.A.R.D que nous avons commencé une initiation à la botanique...
Fin avril, nous sommes donc allés dans un petit patelin de Seine et Marne retrouver nos guides pour la journée!

Au programme de la matinée : Théorie !


Qu'est ce qu'une plante et comment ça "marche"?Comment sont classifiées les plantes, et comment les reconnaitre sur le terrain ?
Grosso modo pour reconnaitre une fleur il faut :
- le nombre et la couleur des pétales
- l'arrangement des fleurs et des feuilles
- la tête des feuilles et des nervures

les fleurs, sous leurs aspects humbles ou éclatants, ont pour fonction première la reproduction sexuée.
Une feuille simple possède un seul limbe continu

 

Après-midi terrain


Ce jour là, j’avais pris mon appareil photo, bien sur ! Oui, sauf que j’ai oublié de remettre une carte mémoire dedans… donc je n’ai pas vraiment de photos à moi à vous montrer, mais j’ai fait une petite sélection de ce que nous avons pu voir et identifier su notre chemin…


Nous avons tout d’abord découvert la famille des Lamiers. Sur le bord de la route, dans les pelouses, on les croise un peu partout !

pwph

Lierre terrestre, Bugle rampant, Lamier blanc (appelé ortie blanche) et Lamier jaune. Pour en avoir un peu dans le jardin, ces plantes sont plutôt considérées comme de la mauvaise herbe. C’est en fait le cas de la plupart des fleurs sauvages ! Pourtant leur fleurs sont vraiment très belles !

Un peu plus loin, dans le sous-bois, nous avons pu voir nombres de Violettes ! Je ne savais qu’il y en avait tant de différentes ! Leur odeur est exquise !

1fdk

Vient le tour des Véroniques, des Myosotis et des Jacinthes des bois (dont je suis tombée follement amoureuse !). J’envisageais d’essayer de faire une bordure avec ces fleurs d’ailleurs… Je ne sais pas si elles pousseront !

alz0

Et pour finir ce tour, le Coucou, une variété de primevères, que je ne connaissais pas (j’étais visiblement la seule !), qui est vraiment joli, des boutons d’or, (grand classique), et enfin, à ma grande surprise, des Arums sauvages, encore en bouton, nous n’aurons pas eu l’occasion de les voir en fleurs… l’année prochaine peut être !

khz1

Voilà, une initiation fort sympathique ! Nous avons investi dans une petite clé de détermination pour essayer d’être autonome et je dois avouer que nous prenons grand plaisir à identifier les plantes de notre pelouse !

Nous ne pensions pas être passionnés par la botanique, hé bien, quelle agréable découverte !!

mercredi 13 mai 2015

Au Jardin ❀ Pucerons et Coccinelles

Comme un peu dans tous les jardins, au printemps, je retrouve, sur certains arbres et plantes, quantité de pucerons...

Cette année, nous avons eu envie de tester le traitement avec des larves de Coccinelles

www.di-day.fr

 

 

Les pucerons : pourquoi tant de haine ?

PARCEQUUUEEEH ! Oui, le jardiner n'aime guère ces petits insectes vert fluo (ou rose, noir, marron, que sais-je encore, le mal à tant de facettes !!).

Les pucerons s'installent donc un nid douillet, généralement sur les jeunes pousses des plantes. L'avantage de ce choix : ils sont très bien desservis par la sève = Bouffe à volonté les gars !

Le problème : en boulotant toute la sève, les pucerons appauvrissent la plante, la déforment (avec leur bave toxique), la rendent malade quoi ! bref, c'est pas vraiment une très bonne association...

PIRE !! les pucerons ont des alliés : les fourmis ! Le deal entre eux : Les pucerons secrètent un miellat dont les fourmis raffolent, en échange, celles-ci les embraquent au 50ème étage, jeune pousse, fleurs, richement fournies en sève...

Viens par là que je t'emmène sur les belles pousses de l'arbre et en échange tu me file ton caca tout sucré que j'adore ! Dis comme ça ...

 

Éradiquer la vermine !

La première chose à faire en préventif, vous vous en doutez, réduire/éliminer les fourmis !

Ensuite, on attaque le curatif ...

On trouve à foison des recettes naturelles pour se débarrasser des pucerons, ail (ça pue), savon noir, plantes répulsives, etc...

Idées à retrouver sur ConsoGlobe

Pour notre part, les années précédentes, nous aspergions de l'eau sur les pucerons, régulièrement, jusqu'au dernier (muhahah -rire sadique-). Nous avons également planté de l'ail au pied d'un pommier.

Cette année, c'est le chèvrefeuille qui est envahi. Et nous avons donc attendu qu'il y en ait plein, que les jours se réchauffent un peu, et nous avons commandé notre boîte de larves de coccinelles.

www.di-day.fr

On en trouve facilement sur internet, pour une quinzaine d’euros, vous aurez une cinquantaine de larves.

Livrées dans une petite boîte, remplie de petits bouts de carton et... de popcorn (je ne savais pas que les larves aimaient aussi le popcorn ! Cool, on ira se faire un ciné ensemble !) et un petit pinceau.

www.di-day.fr

www.di-day.fr

www.di-day.fr

Je m'attendais à recevoir des larves un peu plus maous, mais bon... parait que ces petites bêtes là rafffooooolllent des pucerons ! Nous avons donc disposé des larves par ci par là...

www.di-day.fr

www.di-day.fr

Attention : si vous avez encore beaucoup de fourmis... elle vont manger vos larves de coccinelles avant que celles-ci n'aient le temps de s'attaquer à vos pucerons !!

 

Demoiselle deviendra grande !

Au moment où j’écris ce billet de blog, il s’est passé une semaine depuis que nous avons reçu nos larves. Après inspection des lieux, il reste, certes, encore des pucerons, mais il y a toujours des larves ! Ces demoiselles semblent bien installées, et ont l’air d’avoir la patate !

Pour être tout à fait honnête, je pensais qu’elles crèveraient toutes, soit emportées par le vent ou la pluie, soit juste desséchées sur place.

Hé non !!

www.di-day.fr

Coucou, par ici sous la fleur !

Bilan des courses, je ne sais si elles mangeront tous mes pucerons, ni si elles se transformeront en dames Coccinnelle ! Mais je suis tout de même contente ! Elles ont grandis, et semblent s’accommoder ! Affaire à suivre Clignement d'œil

www.di-day.fr

www.di-day.fr

Ca vous tente les cocci ? Vous avez des bonnes astuces pour les pucerons ?!

 

Et le ciel nous a offert un de ses plus beau spectacle… Je suis toujours déçue du rendu photo, mais il faut dire que je ne suis pas une très grande experte en réglage photo…

www.di-day.fr

 

 

EDIT : petite larve deviendra grande !

Un petit mois plus tard, il reste encore des fleurs infestées de pucerons, gérées par les fourmis… Mais !!! certaines petites larves ont bien grandi !

Cocci_n 30

mardi 28 avril 2015

Entreprise & Environnement : La Machine à Café

Que font nos entreprises pour l'environnement ?

Voici ma question pour vous. Vous avez 4 heures... -- haha !

Plus sérieusement, je pense que nos entreprises ont un rôle à jouer dans la sensibilisation à l’environnement.

Je parle à la fois de montrer l’exemple, mais également d’inciter chaque salarié à faire des petits gestes au quotidien… De cette manière, l’entreprise à la main pour agir sur du global (surtout s’il s’agit d’une grosse boîte), et à la fois sur du local (selon le lieu d’implantation du/des sites) tout en glissant dans la tête de chacun de ses petits maillons de la chaine qu’il serait bon de réfléchir à la manière de consommer… (le papier, l’énergie, les déchets, les crayons, etc etc…)

Ouais, je rêve, je suis même carrément utopique là !!

Mais je reste persuadée qu’il existe des entreprises avec des valeurs…

 

Bref, tout ceci pour vous dire que j’ai mené un petit lot de réflexions sur mon entreprise, qui vous rappellerons peut être quelque chose, qui-sait ?!

 

Le cas de la machine à café.

On a un truc super dans notre machine à café. Il y a un détecteur de tasse. Si vous mettez une tasse dans la machine, elle ne vous pondra pas de gobelet en plastique. Mâââgiiiiee !!

Alors bêtement, on se dit que les gens vont utiliser leur propre tasse pour boire leur (relativement) bon café ! Au moins les permanents, ceux qui sont là tout le temps…

QUE NENNI !! L'utilisateur lambda de la machine à café aime quand c'est simple, rapide et efficace. Vous vous souvenez quand je vous disais qu'on avait fait de nous des petits moutons stressés et pressés ?

Cas d'étude : Roger boit du café 

9h00 Roger arrive le matin. Tête dans le pâté, il lui faut un café pour démarrer : + 1 gobelet

10h30 pause café : + 1 gobelet

13h00, le café après mangé, c'est sacré ! + 1 gobelet

16h00 : une pause s'impose... + 1 gobelet

Total / jour = 4 gobelets 

Total / semaine = 20 gobelets

Total / an (- les vacances) =  900 gobelets

Total pour une entreprise de 300 personnes =  270 000 gobelets

Si on fait le même calcul avec un équivalent pétrole : 1 gobelet = 3,2 g de pétrole (Source)

Roger consomme à lui seul : 2,9 kg de pétrole /an

Et son entreprise : 864 kg / an

Pff, même pas une tonne, trop naz les gars quoi ! Et vous, vous êtes combien dans votre entreprise ?

Machine-a-cafe-di-day

Est ce que vous me croyez si je vous dit qu’à mon boulot, il y a une personne qui consomme, avec chacun des cafés de la journée, un verre d’eau, pris dans un gobelet en plastique ? (oui, son total passe à 1 800 gobelets / an soit 5,7 kg de pétrole, juste pour des contenants…)

 

Elle est pas belle la vie ?

Bon, mais alors… pourquoi Roger ne prend-il pas de tasse au lieu de prendre un gobelet ?

PARCE QUEEEUH : a priori, pour lui ça revient au même et son entreprise n’en semble pas être perturbée.

PIRE, s'il prenait sa tasse, il lui faudrait la laver ! ARGH DAMNED trop dur la vie !

D’ailleurs, vous croyez que c’est pire de laver une tasse ou utiliser un gobelet en plastique ?

ET SI le prix des cafés SANS gobelet baissait (ou, plus probable, faire grimper celui des cafés AVEC gobelets), peut-être que les utilisateurs reverraient leur position (le fric, y'a que ça de vrai…).

Qu’en pensez-vous ?

Bon et puis, qu’est ce qu’on fait pour les machines sans l’option “pas de gobelet” ? Vous le prenez comment votre café, vous ? Moi je suis au thé…

Prochain épisode … Le vrai-faux ami, le gobelet en carton ou alors, le cas des touillettes ?!

dimanche 26 avril 2015

Sortie Nature ✿ 01 : Chouette alors !

Je suis un poil en retard pour vous en parler, mais que voulez-vous il faut bien démarrer par quelque part...

Le samedi 4 avril, c'était la 11ème nuit de la chouette !

11

Nous sommes donc allé à la rencontre de l'association La Luciole Vairoise en Seine et Marne... Nous avons commencé la soirée par une petite partie théorique sur les chouettes...

 

Chouette, un hiboux !

Souvent confondues, il s'agit pourtant bien de deux espèces différentes. La grosse différence : les aigrettes portées par les hiboux. Il ne s'agit pas non plus des oreilles, mais simplement de plumes. A part ça, ben oui, ça se ressemble...

chouette-hulotte-31grand-duc-deurope1

Chouette Hulotte VS Hiboux Grand-Duc

 

Pelote à détricoter

Comme je me suis sentie nouille quand le mec de l'asso nous a présenté les pelotes de réjections...

Vous n'avez jamais vu ça à l'école ? heu... bah non je crois pas...

pelotePelote de rejection

Pelote de réjection entière et dépiautée

Bon alors si comme moi, vous débarquez, sachez que la chouette engloutie littéralement sa proie lorsqu'elle la mange. Et c’est son système digestif qui se charge du tri. Bouts de viande : bon, plume : pas bon, cervelle de moineau : bon, petits os : pas bon , etc...

Et donc au final, une fois le "tri" fini, la chouette recrache tout ce qui n'était "pas bon" sous forme d'une "pelote" contenant pèle mêle les restes ! Et c’est là que commence le jeu d’archéologie, parce qu'on peut la dépiauter (c’est tout sec), retrouver les petits os et deviner ce qu'elle à bouloté ! Fun, non ?!

Encore plus fun, une chouette ira cracher ses pelotes toujours au même endroit, du coup, pour les ornithologues, c'est facile de savoir sur une période donnée, le régime alimentaire de notre nouvelle amie à plume !

 

Ouhouuuuh

Le "ouhouuh" qu'on entend souvent correspond en fait uniquement au cris du mâle Chouette Hulotte qui appelle sa bien aimée...

La femelle ne fait pas vraiment le même cri, mais… c'est relativement indescriptible :)

J'ai trouvé une vidéo où vous pourrez faire la différence, clilclic !

Quant aux autres chouettes, c'est encore une autre affaire ! (Vous pouvez écoutez les cris de chouette et hiboux sur le site de la nuit de la chouette ici.

la-chouette-effraie

Chouette Effraie

Bon, pis pour être franche, nous n'avons pas pu bien entendre les chouettes ce soir là. D'une part parce que c'était un peu tard dans l'année. La période de reproduction est plutôt en mars, donc on était sur la fin. ET AUSSI parce qu'une maman a eu l’idée de ramener son fils de 10 ans et tous ses copains qui fêtaient son anniversaire. Et croyez moi, une bande de ptits gars dans la forêt le soir, a clairement autre chose en tête que de se tenir à carreau bouche cousu à essayer d'écouter les chouettes... Sourire

Du coup, le "chahutage" ambiant n'a pas été très propice à l'écoute de ces oiseaux !

Tant pis, c'est le jeu ma pauv' Lucette ! Je serais quand mêm rentré chez moi un peu moins bêtes ce jour là !

Et qui, sais, peut être qu’à la prochaine sortie en forêt, on pourras les écouter, et peut être même les reconnaitre !

 
Copyright (c) 2010 Tatie Georgie. Design by WPThemes Expert
Themes By Buy My Themes And Cheap Conveyancing.